la petite soie

- On en a pour combien de temps de travail là? 

- Une heure trente.

- Une heure trente de photos à prendre?

- Je fais un livre sur toi, grand-maman.

- Ah, wow! Un livre! Hey, penses-tu que c’est quelque chose...

- Là je vais avoir 86 ou 87? Je suis née en 33...

- 86 ans, grand-maman. 

- J’ai juste 85 ans? Hey, moi je trouve que je suis chanceuse d’être encore dans ma maison. C’est sûr qu’il faut que je m’organise comme il faut… avec la piscine…

- Mes cheveux! Une vraie tête de cabochard!

- (rires) Sont super beaux tes cheveux, grand-maman.

- Aimes-tu ça prendre des photos? Il faut être patient, hen...

- Au lieu de m’acheter des vêtements et tout ça, c’est très rare que j’achetais un vêtement, mais je m’achetais des fichus.

- Ils sont colorés.

- Oui, je les ai, j’en mets tout le temps, tsé, j’suis contente d’avoir fait ça, bon!

- Ça fait vraiment toi, je trouve.

- Oui, parce que c’est ça! J’en ai toujours. Bon, là, comme ça, c’est à peu près comme il faut?

- Tu vois, ça c’est mes parents.

- Je sais, on avait la même photo chez nous dans le sous-sol.

- Ah, oui!

- Tu ressembles à qui, grand-maman?

- Je ressemble à maman un p’tit peu, mais pas beaucoup… je ressemble un p’tit peu plus à la soeur de maman. Hey c’est bon quand on regarde ça, hen! Ton papa…. Et c’est moi, bébé! Et ici, c’est toi…

- Tu veux aller dans la petite salle de toilette là? Avec le gilet mauve! 

- Oui, faut que ça fitte!

- Hey! On manque rien, nous autres! (rires) Mais il est un peu froissé, le chandail.

- C’est pas grave, ça paraîtra pas. 

- Ah, bon! Car on sortira pas la planche à repasser toujours!

- Nos plans, Roland et moi, terminés par une architecte... Mais ici, tu savais hen, que c’était pas fini ici? C’était comme…

- C’était pas fini?

- Jusque là. C’était une galerie d’été.

- Est-ce que c’est dur, vieillir?

- Non. Moi ça m’a pas dérangé, ça.

- Y’a du monde que ça fait peur.

- Non, mais peut-être que si j’étais très malade… tsé, comme ceux qui font de l’arthrite là, moi j’en fais un peu! Mais moi c’est mon visage qui me fait souffrir...

- Est-ce que je suis correct, là?

- T’es toujours parfaite, grand-maman, c’est moi qui faut qui se place. 

- Hey, j’espère qu’ils vont me donner mon diplôme à la fin! (rires)

- Diplôme de mannequin professionnel! (rires)

- Mannequin à 85 ans, hey! Si c’est quelque chose…

- Je regarde Roland pendant que tu me prends en photo. Là, je souriais, ça doit faire différent.

- Bouge pas, grand-maman. C’est beau.

- On va voir mes belles rides.